L'actualité

mars 2021

Article relayé par la maire de Tilos

sur Facebook le 28 février dernier

Christos Mistiliadis journaliste

viaFB

28 février 2021 · Égée-Méridionale, Grèce ·

 

Tilos, un exemple d'intégration sociale

des réfugiés, a fondé une coopérative

laitière moderne.
 

La municipalité de Tilos a réalisé une coopération modèle dans le contexte de l'intégration des réfugiés sur l'île et la reconstruction de son secteur primaire, en concrétisant la mise en exploitation de la coopérative sociale «Irinna de Tilos».
L'origine de cette action se situe au printemps 2018, mais le coup d'envoi initial date de 2015 lorsque le flux de réfugiés vers la Grèce a augmenté et lorsque les premiers migrants sont arrivés sur Tilos.

Pour compenser le manque de "hot point" dans la région du Dodécanèse, l'autorité municipale en collaboration avec les habitants, avait alors créé un camp pour accueillir les demandeurs d'asile. La volonté de la Municipalité était d'intégrer les réfugiés sur l'île, dans des proportions raisonnables en rapport avec la population résidente et la création de la coopérative Irina de Tilos» participera à réaliser cet objectif.

Le zèle particulier dont a fait preuve la municipalité de Tilos pour la protection et la réhabilitation des réfugiés a suscité l'intérêt de particuliers qui se sont rendus sur l'île pour envisager les moyens d'aider l'île à gérer ses projets d'intégration. Ceux-ci ont été enthousiasmés par l'idée de créer une fromagerie locale qui ne tardera pas à voir le jour au mois de mars 2019.

L'investissement a été soutenu par une petite municipalité suisse, Meinier, près de Genève, qui a levé les fonds nécessaires pour démarrer l'entreprise.

A très vite suivi la création d'une coopérative agricole (KOINSEP) avec les principaux acteurs de l'île, les migrants, le partenariat entre la commune de Tilos, l'association Meinier-Tilos et la société Belgomilk (qui a fourni l'équipement de la laiterie).  

La coopérative agricole et fromagère devenue réalité a reçu le nom "Irinna de Tilos".

La prochaine étape pour "Irinna" consistera à obtenir les codes de producteurs, rejoindre un programme de financement et recevoir la certification de la zone d'appelation géographique des produits.

Traduction française

J. Petitpierre

la coopérative agricole et fromagère

irinna de Tilos   récompensée

De nouvelles familles ont été accueillies cet automne.Il s'agit pour la majorité d'africains originaires du Congo dont les enfants ont été intégrés dès la rentrée dans les établissements scolaires de l'île. Arrivés dans le cadre du programme ESTIA du HCR, la municipalité leur a fourni le logement et nous souhaitons que cela soit de bonne augure pour pour leur intégration dans la vie de l'île. 

Le Conseil du goupement des Secrétaires généraux des collectivités locales grecques "KLISTHENIS", a mis en place une équipe d'évaluation des projets répondant aux critères d'inovation pour un développement local, soumis par des autorités municipales du pays. 

C'est dans ce cadre que le dossier de la Coopérative agricole et fromagère Irina de Tilos, a été déposé par la municipalité de Tilos.  

Remarqué pour ses objectifs cohérents, réunissant l'intégration des réfugiés et la reconstruction du secteur primaire de l'île, le projet Irina de Tilos a été récompensé par la présidence du conseil KLISTHENIS.

Cette reconnaissance envers le travail fourni par les autorités de Tilos, conforte ces dernières dans la vision qu'elles ont du développement de leur île.

Vous trouverez en cliquant sur l'image un court extrait d'un documentaire réalisé par les enfants de Tilos dans le cadre d'un atelier cinéma intitulé "Tous dans le cadre" et animé par Kostas Korres. Nous essayons d'obtenir le droit de diffuser l'entier de ce document qui reflète la vie sur l'île à hauteur d'enfant. 

Manas

Semis.png
Keren.png

Keren

Semis

  à découvrir sur la page médias

cliquer sur l'image

pour voir le sujet de Star TV du 18 mai 2020 

StarTV copie.jpg

Vassiliki la personne interviewée est la fille de la maire Maria Kamma. De formation comptable elle assure la gestion de la fromagerie. Pour le démarrage de celle-ci elle est aidée par son père.


Le cheptel compte aujourd’hui 130 bêtes dont 40 originaires de Kalimnos et leur progéniture auxquelles se sont ajoutées au mois de mai de cette année 50 chèvres de l’île de Skopelos. 

La durée de vie d’une femelle peut atteindre dix ans et le mâle garde ses capacités de reproducteur 5 à 6 ans.

Une chèvre donne environ 3 litres de lait. Dès l’automne les chèvres seront portantes et pendant cette période leur lait se tarit. Après 5 mois de gestation, une bête met bas un à deux cabris. Les cabris sont sevrés à deux mois ce qui met la production de lait à disposition pour la fabrication de fromage à partir du printemps.
 

La fromagerie a déjà produit trois variétés de fromages : 

  • Le Kassato (affiné dans du vin rouge)

  • Le Thalassino (affiné à l’eau de mer)

  • Le Haloumi qui apprêté en cuisine se mange chaud.

 

Pour la création de cette petite entreprise, une commune Suisse - Meinier (via l’association Meinier-Tilos et ses membres), nous a beaucoup aidé pour le financement des chèvres et l’achat de l’unité de fromagerie. L’idée d’intégrer des réfugiés dans le projet leur avait beaucoup plu.

C’est donc une fromagerie moderne complètement équipée qui nous a été livrée. On ne connaissait pas les machines et les équipements mais maintenant, après une année d’expérience, on est capable de produire.

Ce métier est un métier difficile, il faut l’avoir commencé tôt pour le pratiquer. Les techniques traditionnelles venaient de nos grands-parents, et nous avons dû les réapprendre. L’année passée nous nous sommes aussi renseignés pour voir ce qui se faisait dans d’autres fromageries du pays.

En vérité, actuellement, le secteur primaire à Tilos ne permet pas de faire vivre l’île. C’est la deuxième année que nous travaillons maintenant pour cela dans le cadre de la coopérative agricole créée dans le but de valoriser les produits locaux.  Cela a impliqué une vingtaine de personnes mais pour l’heure nous sommes 5 à y travailler effectivement.

arrivéechèvres mai20-1.jpg

Arrivée des chèvres Skopelos

cliquer sur l'image

pour voir la vidéo

du 15 mai 2020 

cliquer sur l'image

pour voir la vidéo

du 16 mai 2020 

2-2.jpg

Vendredi 15 mai 2020 une nouvelle étape s'est concrétisée: 51 chèvres acquises sur l'île de Skopelos avant la crise sanitaire on débarqué à Tilos avec le berger vendeur qui est resté quelques jour sur l'île pour les y installer et partager son savoir faire dans la fabrication des fromages.

Trois mâles font partie de ce nouveau troupeau pour assurer une descendance répondant au maintien de la qualité du cheptel qui sera adapté à l'écosystème de l'île et qui, avec l'apport d'une nourriture enrichie, devrait garantir une production laitière de qualité.

Une question, et non des moindres, consiste maintenant à faire connaître les produits  de la fromagerie pour permettre à cette dernière de passer à la phase pérenne de commercialisation de sa production et atteindre son indépendance économique via la coopérative agricole.

 

Nous travaillons activement avec notre partenaire Alain Morlet de Belgomilk,  grâce à des entretiens visiophoniques afin d'aider Tilos à atteindre ses objectifs. Précisons ici qu'Alain Morlet s'est beaucoup investi pour l'achat des chèvres, leur transport (ce qui n'était pas une petite affaire!) et les garanties vétérinaires demandées. 

 

Sur la page Média vous trouverez le message de remerciement à notre association,

adressé par Maria Kamma maîresse de Tilos. 

Vous pouvez voir en cliquant sur ce texte ou en allant sur l'onglet Médias un clip que nous avons réalisé pour la promotion des produits locaux de Tilos. Il a été diffusé sur les pages des réseaux sociaux relatifs à Tilos et sur notre page Face book Meinier-Tilos.

 

                                                                                         Bon visionnement !