suivi du projet, suite

Les organisateurs de la manifestation sportive
Courir pour Aider qui s'est tenue le samedi 4 Mai 2019 sur la commune de Meinier nous ont remis le 24 juin un chèque de Sfr 25'000 qui nous a permis de couvrir le solde de la facture d'achat de matériel de la laiterie. 

Ce généreux don nous permet de voir l'avenir avec une situation financière saine et nous encourage à continuer notre action afin de rendre le projet pérenne en lui donnant les moyens d'évoluer dans de bonnes conditions.

Pour que les populations respectives s’approprient le projet et s’engagent à entretenir son existence, rencontres, contacts téléphoniques, échanges de courriers et voyages sur place, permettent de maîtriser l'avancement du projet dans les meilleures conditions possibles. Dans cette optique, nous nous sommes rendus sur l'île au mois de septembre 2019 afin d'analyser objectivement la situation et envisager les actions à venir en partenariat avec Monsieur Alain Morlet directeur de l'entreprise Belgomilk à Thessalonique

Les prochains objectifs

Ils ont été définis lors d'une séance qui s'est tenue le 29 octobre 2019 à la Mairie de Tilos, réunissant Maria Kamma (maire), Alain Morlet (directeur de Belgomilk et conseiller technique)  et des personnes intéressées par le développement de la fromagerie. 

Inauguration

Objectif No 1  (2020)

- Acquérir une centaine de bêtes supplémentaires pour créer un cheptel pleinement adapté à l'île et à la production laitière à venir. Ces bêtes seront acquises sur les îles de Limnos et Skopelos. L'achat des chèvres et de la nourriture pour une année représente un coût de 25'000 €.

Objectif No 2  (2019-2020)

Former un responsable de la fromagerie. (coût à définir)

Objectif No 3  (2021) 

- Construction d'une chèvrerie plus grande pour abriter les bêtes et la nourriture. 

- Equipement de stalles à traire.                 (coûts à définir)

Parallèlement à nos actions le HCR (Haut commissariat aux réfugiés) met en place un nouveau programme d'intégration des réfugiés en Grèce intitulé ESTIA, il est financé par le Fonds "Asile, migration et intégration" de l'Union européenne.

Sur Tilos 3 postes (1 chefs de projet, 1 assistante sociale, 1 enseignante) sont financés par le HCR pour faciliter l'intégration de trois familles (2 syriennes et une somalienne) arrivées en septembre et accueillies par la municipalité qui leur a fourni des  logements.

Ces nouveaux arrivants seront parties prenantes dans la coopérative agricole et fromagère.